Communiqué de la Fédération

La littérature de jeunesse va être fêtée aux 4 coins de la France cet été, à l’occasion de la 1ère édition de la Grande Fête du livre pour la jeunesse. Un slogan solaire – Lire en short – aux ambitions forcément dépaysantes puisqu’il s’agit de faire voyager livres, lectures, ateliers et autres formes de mises en voix, là où sont les publics.
La Fédération des salons et fêtes du livre de jeunesse est bien logiquement partenaire de cet événement national. Elle souhaite ainsi – grâce aux actions portées par ses membres – mettre en lumière ces laboratoires de médiation culturelle qui existent déjà souvent depuis des années à Beaugency, Saint-Paul-Trois-Château, ou encore à Troyes .
Elle ne peut que se
réjouir de voir le livre jeunesse devenir le héros de l’été et par la même, d’installer les coulisses de la création sur le devant de la scène. Merci à tous, auteurs, illustrateurs, libraires, bibliothécaires, éditeurs, organisateurs de manifestations, professionnels et/ou bénévoles, et bien sûr, merci aux lecteurs et futurs lecteurs.
Ceux sans qui les sirènes de la création ne sauraient chanter.
Car cela ne doit se résumer au temps d’un été.
La Fédération des salons et fêtes du livre de jeunesse souhaite en effet attirer l’attention de tous sur les nuages qui pointent à l’horizon de nombreuses structures. Beaucoup d’organisateurs de salons et de festivals cherchent aujourd’hui des solutions pour maintenir des manifestations de qualité, en dépit de baisses drastiques de budgets voire de suppressions. Certains de nos membres, comme Wittenheim et bien d’autres sont actuellement en difficulté.
Il appartient à tous de se mobiliser pour que vive le livre toute l’année et que partout, à l’échelle de nos territoires, soient installées durablement les grandes et petites structures qui l’animent. Car qui a lu petit lira grand.